// BEAUTE // Adieu les poils !

Le style naturel avec poils aux pattes, maillot moustachu et duvet sous les bras, ce n’est vraiment pas mon truc. Je peux comprendre celles qui prônent ce mode de vie mais perso, je suis plutôt du genre chasseuse de poils et peau lisse au maximum.

C’est pour ça que j’ai accepté de collaborer avec Body Minute L’Avenue 83 pour tester pour vous et pour moi ( évidemment ) l’épilation définitive à la lumière pulsée.

Avant toute chose, sachez que je vous ferais un point régulier sur l’évolution positive ou négative mais sincèrement si ça fonctionne comme mon esthéticienne me l’a promis, je vais être la plus heureuse l’été prochain sur la plage .

Mais commençons par le début : qu’est ce que l’épilation à la lumière pulsée?

La dépilation par lumière pulsée est le résultat de l’émission de lumière dont la température atteint 70°c et de l’absorption de cette lumière par le poil, la cible à abattre. Comme la lumière est captée uniquement par la mélanine contenue dans le poil, la quasi non repousse est assurée sur le moyen terme.

Le traitement à la lumière pulsée va s’étaler sur environ 18 mois à raison d’une séance toutes les 6 à 8 semaines au début pour se caler sur le cycle du poil puis toutes les 14 semaines vers la fin du traitement.

L’action de la lumière pulsée se fait dans la phase anagène

Quelles précautions prendre ?

Contrairement au laser pratiqué par des dermatologues, la lumière pulsée peut être réalisée en institut, bien entendu avec des personnes formées et diplômées.

Avant toute première séance, une rencontre préalable avec l’une des esthéticiennes diplômées est obligatoire. C’est avec Andrea et Mélanie que j’ai pris connaissances du déroulement de séance, des précautions à prendre, des informations à savoir et du protocole à respecter.

Et oui, si vous pensiez arriver la fleur au fusil chez Body Minute, c’est raté. D’ailleurs, je trouve ça totalement logique car ce n’est pas un acte anodin.

Voilà quelques informations à connaitre avant de se lancer :

  • la lumière pulsée convient aux peaux jusqu’au phototype 4 maximum ( mais un flash test de sécurité , sensibilité et de réactivité sera de toute façon réalisé avant toute séance )
  • ne pas être enceinte ou allaitante
  • être majeur
  • ne pas être atteint de maladie telle cancer, diabète, cardiaque, epilepsie
  • ne pas prendre de traitement comme une chimiothérapie, antibiotique ou tout traitement photosensibilisant. Là encore, un questionnaire complet vous sera remis avant le début du protocole pour savoir si vous pouvez ou non faire des séances d’épilation.
  • ne pas prendre de complément alimentaire pour la croissance des cheveux ou ongles

48 à 72h avant chaque séance, il vous sera demander de ne pas utiliser d’huiles essentielles ou de crème à base de coco par exemple. La veille , il faudra pratiquer un rasage des zones à dépiler et surtout ne pas hydrater avec votre crème habituelle sous peine de réaction de la peau. L’exposition au soleil est elle aussi déconseillée au maximum pendant au moins 4 semaines avant.

Comment se déroule une séance ?

J’ai choisi de me faire épiler le maillot en version « sexy » et les demi-jambes ( mes petits cuissots sont peu poilus et surtout c’est un léger duvet blond sur lequel la lumière pulsée ne fonctionnerait pas ). Nous avons donc bien échangé avec Mélanie sur le sujet et elle m’a expliqué comment elle allait procéder pour chaque séance. Lunettes de protection vissées sur le nez ( Condition sinequanone pour une pratique sans danger ), nous avons démarré, enfin Mélanie car moi je n’ai pas fait grand chose si ce n’est restée sage pendant la durée de la séance.

Elle a procédé par flash mono de bas en haut de mes jambes et idem pour le maillot. Niveau douleur, je peux vous dire que ce n’est pas agréable ( mais est ce qu’une épilation qu’elle quelle soit l’est ? ), surtout sur des zones comme le pubis ou l’arrière des mollets. Ça ressemble à un gros claquage d’élastique sur la zone ciblée mais ça reste supportable. Après je ne suis pas hyper douillette donc ça passe. Et puis c’est pour la bonne cause.

C’est assez rapide, comptez environ une petite heure pour ces deux zones, donc équivalent à une épilation classique.

Quel est le coût d’un protocole complet ?

Une séance coûte entre 60 et 100€ selon la zone et il faut compter environ 6 à 8 séances pour voir disparaitre la totalité des poils .

Après avec l’abonnement Body Minute à 9,90€/mois, la séance revient entre 45 et 75€ par zone ( et vous avez aussi des remises sur toutes les autres prestations du salon ) et je vais en profiter pour me faire chouchouter entre deux séances d’épilation.

Vous l’aurez compris, même si c’est de l’esthétique et une épilation, cette pratique est à prendre au sérieux et c’est pour ça que je me suis adressée à Andréa, responsable de Body Minute L’Avenue 83.

Avant toute chose, renseignez vous bien sur l’hygiène, la pratique, les retours positifs ou négatifs et surtout soyez responsable en répondant sincèrement au questionnaire de santé pour éviter petits ou gros désagréments.

Infos et rdv juste ici

Body minute L’Avenue 83

300 av de l’universite

83160 La Valette du Var

0494 31 84 53

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.