// CULTURE // Et si vous entriez au Singing Club

Quand mon chéri m’a dit un soir de la semaine dernière :  » Ne prévois rien dimanche, on va voir le dernier film du réalisateur de The Full Monty », je me suis de suite dit que ça allait être un film bien sympa mêlant humour et drame sur fond de crise sociale britannique post Tatcher.

Alors, je n’ai pas triché, pas spoilé la surprise qu’il a voulu me faire et je ne connaissais à 5 min de la séance que le titre du film « The Singing Club ».

Et me voilà plongée en 2011 au coeur d’une garnison dans la campagne anglaise avec pour guide la géniale Kristin Scott Thomas.

Le synopsis est simple mais déjà efficace :

Yorkshire, 2011. Les soldats de la garnison de Flitcroft sont envoyés en mission à l’étranger. Pour tromper leurs angoisses, leurs compagnes décident de créer une chorale. Elle est dirigée par l’austère mais surprenante Kate Barclay, épouse du colonel. Soudées par une envie commune de faire swinguer leur quotidien, Kate, Laura, Annie et les autres porteront leur  » Singing Club  » jusqu’au Royal Albert Hall pour un concert inoubliable.

source @allociné

Au milieu du drame du départ de ces centaines d’hommes pour une zone de guerre, ressort cet humour et cette touche so British que j’affectionne beaucoup.

Avec sensibilité, sans tomber dans le pathos, on découvre le quotidien de ces femmes de l’ombre, soutien incontestable de ces soldats. Malgré les drames qui jalonnent leur vie, on retient juste le courage, la sororité dont elles font preuve et dont beaucoup font preuve au quotidien et dans la vie – la vraie -.

Grâce à un club de chant, d’abord bonne excuse pour se retrouver et boire des verres ensemble, elles vont devenir les porte-paroles de toutes ces femmes qui ont épousé l’armée en même temps que leurs époux.

On passe du rire aux larmes et de la joie à la tristesse d’un moment à l’autre et c’est justement ça qui est bon.

Tous les rôles sont joués avec justesse et les traits ne sont pas exagérés. Ce n’est pas un film sur l’armée et sur les soldats mais bien un film sur ces femmes.

Mention spéciale à Kristin Scott Thomas qui, sous ses airs guindées de femme d’officier, se révèle être pleine d’humanité et de blessures que seules d’autres femmes peuvent comprendre.

Alors, si ce film n’est plus à l’affiche près de chez vous, n’hésitez pas à le regarder en VOD. Vous passerez assurément un très bon moment bercé par les tubes anglais des années 90.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.