// Lecture // Jour après jour, moi après moi

Et me revoilà avec un nouvel ouvrage lu, enfin dévoré presque d’une traite.

En ce moment, et en alternance avec mes polars favoris et mes livres de chevet incontournables, j’ai pas mal de chance de découvrir de très bons premiers romans auto-édités ou passés inaperçus au milieu de rentrée littéraire plus que productive.

En plus je me suis aménagé un petit coin lecture propice à la découverte et à la lecture, ce qui me permet de regrouper tous les livres en cours et ma liseuse sans laquelle je ne suis rien quand je bouge ou le soir dans mon lit.

Donc aujourd’hui je vais vous plonger dans la vie – la vraie – d’une jeune femme attachante, enfin si vous êtes ok et si comme moi vous appréciez les autobiographies ou romans de vie, le très joli « Jour après jour, moi après moi ».

IMG_20181010_075256_62420181005_12131720181005_121250

Etagère 29€, bougie 3 mèches senteur biscuit 8€ le tout Babou, fauteuil à bascule 49€ Sklum

Ecrit par une jeune femme qui s’est longtemps cherché, ce récit est saisissant et surtout nous fait nous aussi nous interroger sur notre moi et ce que nous attendons de nous-mêmes.

« Qui suis-je ? Personne. Je ne suis plus personne. Du moins, j’essaye. Pourquoi devrais-je encore passer mon temps à suivre quelqu’un ? Je ne suis plus personne d’autre que moi, désormais. »

Elsa a grandi en Guadeloupe au milieu d’une grande fratrie avec peu de ressources. Ces premières années ont été le début de tas d’interrogations comme « pourquoi est-ce mieux chez les autres? », « pourquoi je ne fais rien comme les autres ? », « pourquoi le père Noël ne passe chez nous ? »

Ces questionnements ont été le point de départ de sa quête de bonheur, de liberté, d’amour et de son envol pour la métropole.

Les premières pages sont poignantes. On a envie de tendre les bras à cette petite Elsa qui se raccroche à de tout petits instants d’affection et de bonheur.

Pas à pas, on la suit dans ses années collège, lycée et lorsqu’elle a enfin l’opportunité de partir pour ses études, on se sent aussi soulagé ( mais aussi inquiet ) qu’elle !

Cette recherche d’amour, de reconnaissance perpétuelle et cette manière de croire que la pratique intensive de la croyance religieuse allaient pouvoir lui apporter ce dont elle manquait est un parfait pendant de ce que j’ai pu vivre voilà quelques temps (même si ma fréquentation de l’église était beaucoup moins assidue ). Elsa est une jeune femme qui nous touche tous. Elle veut simplement savoir qui elle est réellement, qu’est ce qu’elle veut dans la vie et réussir à remplir sa vie de bonheur.

C’est un peu tout ce que l’on recherche aussi. Mais le différence est dans le fait que, de chaque expérience – bonne ou mauvaise -, Elsa apprend et se rapproche de plus en plus de ce Moi qu’elle veut atteindre. Ce moi qui la rendra heureuse, elle et sa famille.

Même si son vécu est bien loin du mien, même si ses expériences de vies ne sont pas identiques aux miennes ; son chemin de vie, sa réflexion font que moi aussi je me remets un peu en question. Elsa Eloi a réussi à mettre des mots sur ce que beaucoup parmi nous cherchons à faire : savoir qui nous sommes et qui nous voulons être !

Aussi, je ne peux que vous conseiller ce très joli premier roman ( autobiographique ) pour l’instant disponible uniquement en E-book juste ici 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s