#CINEMA Au revoir là-haut… Quel chef d’œuvre!

Ca a été un choc littéraire, le début d’une histoire d’amour ( platonique et littéraire seulement) avec un auteur qui m’était jusque là inconnu !

2013, année de consécration pour Pierre Lemaitre et sublime découverte pour moi qui raffole des romans s’imprégnant de l’Histoire ( et surtout des 2 guerres mondiales ).

Et voilà que ma petite madeleine de Proust, lue, relue et re-re-lue maintes et maintes fois, vient de sortir au cinéma dans une adaptation tout bonnement géniale d’Albert Dupontel.

J’aimais déjà l’homme en tant qu’humoriste, acteur ; là je le bade littéralement. Ses choix d’acteurs, de cadrage, d’ambiance musicale et sa réalisation sont d’une justesse incroyable.

Le synopsis :"Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.."
Source Allociné

Il y a adaptation et adaptation, et là je peux vous dire que, moi qui ai horreur de voir un film après avoir lu le livre, c’est bien la première fois que je ressens les mêmes émotions qu’en parcourant les 600 pages de ce bouquin extraordinaire.

On y retrouve tout : l’humour et les situations cocasses, la terreur et l’horreur dans les tranchées, l’immonde réalité mercantile faite sur le dos de tous ces soldats morts mais c’est surtout les personnalités riches et multiples des personnages qui sont le mieux recréées.

Et je ne vous parle même pas des décors et costumes ( enfin surtout les masques ) incroyables fabriqués pour le film. Vraiment du grand spectacle et du grand Dupontel au service d’un Goncourt qui mérite. Malgré des libertés prises avec le roman ( certains passages du bouquin ne sont pas visuels ) et une fin plus romancée c’est du beau cinéma français avec un casting parfait.

Au passage, je ne peux que souligner le jeu d’acteur de Laurent Lafitte. Ca me fait rire de dire ça car, à l’époque des séries B pour jeunes filles, je le trouvais bof dans  » Classe mannequin ». Mais bon, niveau critique, je n’étais pas très impartiale hihihi.

Là il est sublime, envoûtant et simplement parfait dans le rôle de ce lieutenant ferreux et pourri qu’est D’Aulnay Pradelle.

N’oublions pas de saluer le jeune Nahuel Perez qui joue Édouard Pericourt. Touchant, juste, émouvant, il a su s’approprier le personnage complexe qu’est Édouard.

Alors je n’aurais qu’un conseil, allez y vite car c’est une vraie pépite qui vient de sortir en salle !!

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s