#Cancer… Et la famille dans tout ça ?

6 octobre 2015 – 6 octobre 2017

2 ans…

2 ans que le diagnostic est tombé

2 ans que sa vie est en suspend

2 ans entre parenthèses

20170324_113247

Oui voilà 2 ans jour pour jour, depuis l’annonce de la maladie de Boubou. Durant ces 2 dernières années, notre vie s’est articulée autour des soins, des rendez-vous médicaux, des hospitalisations et bien entendu nous avons vécu pour lui ( ce qui est plus que logique )

Oui depuis 2 ans, la vie de famille a été quelque peu chamboulée et nos rapports aux autres peut être légèrement modifiés.

Nous tenons le coup déjà pour lui, parce que nous n’aurions sûrement pas la moitié de son courage et qu’il est un exemple à suivre plus que n’importe qui d’autre. Nous tenons aussi pour nous car la famille c’est essentiel ! Rester soudés quoi qu’il advienne c’est notre crédo depuis longtemps et encore plus depuis ces presque 730 jours de combat contre la maladie.

Mais aujourd’hui c’est à une Zouzou que je veux rendre hommage. A ma Zouzou d’amour ❤ !

Durant ces semaines, elle est restée la même, gentille, douce, adorable. Elle s’est fait toute petite pour laisser sa place à son frère et sa maladie sans nous rajouter de stress ou d’inquiétude.

Oui mais voilà, à trop se faire sage dans son coin pour nous soulager, on en oublierait presque qu’elle a autant besoin d’attention et de soutien si ce n’est même plus que Boubou. C’est vrai que les premières semaines, le tourbillon des traitements nous a un peu emporté et que notre temps n’était quasi consacré qu’à son frère.

Malgré tout, malgré les ballotages chez les amis en catastrophe quand les départs à la Timone étaient urgents, malgré le fait que certains soirs, on avait moins la tête aux devoirs de CM2, malgré tout, Elle a gardé le cap et est aujourd’hui une jolie jeune fille de 11 ans passés qui vient de rentrer en 6ème.

Tout au long de ces 2 ans, tout le monde a pensé à Boubou en lui montrant des marques d’affection, de soutien, en lui offrant des cadeaux mais rares étaient ceux pour Rosinette. Mais je n’en veux à personne ! C’est normal et naturel de penser au petit malade et non à la fratrie qui va bien, elle.

Mais on se trompe : les frères et soeurs ne vont pas forcément bien. Ils ont juste l’intelligence de ne pas le montrer ! Eux aussi vivent au rythme médical, attendent fébrilement les compte-rendus médicaux, appréhendent les rdv et surtout ils apprennent à grandir plus vite.

Alors, après la période « Tout pour Boubou » naturelle et inévitable, mon chéri et moi, nous nous sommes « repris » et avons repris les rennes de notre vie de famille quelque peu perturbée. Car oui nous avons bel et bien deux enfants qui ont autant besoin de nous ( mais à des niveaux différents ), qui ont des attentes et qui ont des rêves. Ce n’est pas facile tous les jours de trouver de la place dans des emplois du temps déjà bien remplis mais faire un peu d’efforts peut éviter à la fratrie de se sentir déconsidérer.

Pour l’entrée en 6ème, nous avons été là…

Pour cette période pré-adolescente et cette montée d’hormones incontrôlable nous sommes là…

Pour partager des moments rien que ma beauté, mon chéri ou moi, nous sommes là…

Pour lui faire vivre ses envies et réaliser ses rêves, nous donnons notre maximum…

Elle voulait faire du théâtre pour peut être intégrer un cursus arts du spectacle à Nice plus tard, nous nous sommes levés aux aurores pour l’inscrire au conservatoire ( oui les places sont chères pour ce cours et les premiers arrivés, premiers servis ), elle aime le cinéma et c’est donc tout naturellement que son papa et elle s’octroient une à deux séances par semaine !

20171001_130954

Vous l’aurez compris, notre Zouzou n’est pas isolée, bien au contraire, elle a repris sa place de soeur, de fille. Elle a surtout continuer à être la petite fille fan de licornes, la préado accro aux arts plastiques et créations manuelles, cette Zouzou au caractère bien trempée, cette princesse en baskets.

Pour tout ça, je veux lui dire un très grand, que dis-je, un immense BRAVO car elle mérite amplement !!

Et à tous les frères et soeurs d’enfants malades, je ne peux que leur tirer mon chapeau. Vous aussi êtes des petits héros à votre niveau !

14 commentaires

  1. Quel bel hommage ! J en ai des frissons… je vous souhaite pleins de bonnes choses. Pardon si mes mots ne reflète pas ce que je ressens.. admiration pour ce que vous faites. Pascale

  2. Un article très touchant et rempli d’amour 💞
    C est vrai qu’on sous-estime parfois l’impact que peut avoir la maladie sur les membres d’une famille … mais vous êtes des parents tellement attentifs et aimants qu’elle sait que vous êtes et serez toujours la …
    D’énormes bises à Rosinette ❤️

  3. Très joli article exprimant justement combien il est difficile pour les parents de soutenir tous ses enfants, également, alors que l’un d’entre eux va mal. C’est un challenge difficile à tenir mais que vous pourrez manifestement dépasser grâce à votre amour, votre volonté et votre courage, je me joins aux autres commentateurs pour vous dire : Bravo !

  4. Quel commentaire beau et émouvant. .mais sache que notre petite fleur tient une place importante dans nos coeurs. Vous êtes une famille formidable remplie d’amour. On vous aime fort. Mamanoune 💞💞

  5. Courage à vous et merci pour ce beau témoignage touchant car on ne dit jamais assez a nos enfants combien ils sont uniques et l’amour qu’ils sont pour nous. Belle continuation ! 🤗

  6. Bravo pour cet article très émouvant! Je me rappellerai toujours je crois quand tu nous as annoncé la maladie de Boubou. Rosinette est un ange, une jeune fille adorable et vous avez su, avec toute votre intelligence du coeur, lui donner votre attention à elle aussi.
    Bravo pour tout ce que vous faites, pour ce que vous êtes et pour vos sourires toujours au rendez-vous!
    Je vous aime fort ❤

  7. C’est carrément bouleversant ! toi, ta Zouzou, ton Boubou, ton chéri, vous êtes vraiment une famille formidable et un exemple pour tous, je t’envoie plein d’Amour ❤️

  8. Magnifique!!! Tu fais bien de le dire!!!
    Je vois bien ce dont tu parles car à un niveau moindre cela a été le cas à la maison quand mon fils a eu ses crises d’epilepsie… maintenant ouf il a un traitement qui semble fonctionner!😘

  9. Un article vraiment très émouvant ! Vous êtes une famille exemplaire ! Bravo !
    Et petit conseil en tant que comedienne ayant traversé le conservatoire … le cursus de Nice est un cursus général , la pratique y est minime ! A choisir un parcours théâtre en faculté orientez vous vers Aix. L’enseignement est professionnel ( licence et master pro) et la pratique plus forte. De plus le marché du travail sur Nice est assez bloqué , alors que sur Marseille Aix … il y a quand même plus de choses … ce n’est pas pour tout de suite évidemment mais si jamais Votre fille a envie de continuer n’hesitez Pas à explorer cette voie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s