Mon histoire dans la peau…

Le tatouage est devenu une mode comme une autre. Il est partout, dans toutes les couches de la population. Il n’est plus forcément le signe de ralliement de voyous ou un signe d’appartenance à une quelconque caste.

Le tatouage s’est démocratisé et surtout est enfin accepté par la société et non rejeté comme voilà des dizaines d’années.

Oui mais voilà il est aussi devenu un accessoire de mode qui pour beaucoup n’est qu’une façon de copier telle ou telle star sans autre réflexion derrière ce geste pourtant indélébile ( ou presque ).

N’en deplaise à certaines, je n’en peux plus de voir les mêmes petits motifs ( étoiles, infini, oiseau, rose, papillon… Et j’en passe) sur tout le monde et sur n’importe quelle partie du corps.

Mais attention ce n’est que ma pensée et si ça convient à ces personnes là tant mieux !

Perso, je vois dans le tatoo et surtout dans le geste du tatoueur une symbolique, un rite auquel mon corps ne peut échapper.

Mes tatoos = ma vie

J’avoue, j’ai commencé tard mais depuis je me soigne.

L’élément déclencheur a été la naissance de mon premier boubou mais ce n’est qu’à l’arrivée de la deuxième que j’ai franchi le pas, c’était en 2006…

A défaut d’avoir gardé mes bébés dans ma chair, dans mon ventre, j’ai décidé de les avoir à vie dans ma peau. Oui la symbolique était déjà là ! Deux initiales sur la cheville qui représentaient ma chair, mon sang, mes amours.

20170324_113313

Puis est venue l’approche de nos dix ans de mariage et là, la révélation ! Marquer cette première décennie aux côtés de mon homme à jamais sur ma peau était incontournable et là c’est le dos qui a accueilli une superbe citation de George Sand.

20170326_100137

La suite : un accident qui a failli coûté la vie à mon chéri et ce « Quoi qu’il advienne » qui veut tout dire. L’annonce de la maladie de boubou et cette date indélébile dans nos coeurs et sur mon poignet puis la protection de la Bonne Mère qui a fait partie de ces 18 mois de souffrance. Ces 3 tatoos, je les porte discrètement sur mon poignet gauche ( côté coeur oblige ) pour toujours les avoir sous les yeux

20170324_11322820170324_113247

Je ne vais pas m’arrêter là car d’autres évènements sont survenus entre temps et forcément je vais les inscrire comme les autres dans ma chair.

Mais je n’aurais jamais autant marqué ma peau si je n’avais pas fait la connaissance du bon tatoueur, celui qui me met en confiance, celui qui comprend mes idées, mes pensées et les sublime à chaque fois. Merci à toi Julien New skin tatoo pour ces instants de vie devenus éternels sous le mouvement de ton dermographe.

Le tatouage m’a permis d’accepter mon corps mais il m’a surtout apporté la possibilité de marquer chaque victoire sur les difficultés de la vie au travers des mots qui couvrent ma peau.

Pour rien au monde je ne reviendrais en arrière et puis peut être que quand je serais âgée, cela m’aidera à me souvenir de tout ce qui a fait ma vie et celle de ceux que j’aime.

14 commentaires

  1. On a la même vision du tatouage, de cette symbolique indélébile qui nous colle à la peau. Et c’est cet esprit là du tatouage que j’aime tant.
    J’ai hâte de voir le prochain même si on le fait avant tout pour sois.
    Bisous ma belle
    Oré

  2. Ils sont très beaux tes tattoos ma petite Nadege.Les miens ont tous 1 signification très particulière aussi. Pour moi aussi ils doivent signifier quelque chose.aider à accepter le destin,les bonnes et mauvaises choses.bisous à vous 4😉

  3. Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est vrai que c’est super que le tatouage se soit démocratisé mais aujourd’hui les gens se tattoo pour un oui ou un nom et regrette parce que pas assez de réflexion à ce sujet, j’en ai fait un à mes 16 ans que je ne regrette pas et je compte bien en faire 2 autres que j’ai murement réfléchis. J’adore celui que tu porte sur ton dos il est sublime. c’est du bon boulot.
    Triss

  4. Je ne peux qu’adorer ce billet !
    Manchette en cours par chez moi et pareil, si je n’avais pas mon super tatoueur je n’aurais jamais passé le cap (j’en avais déjà un mais plus discret).
    Quand à la question mais quand tu seras vieille. .. ?
    Je réponds je me souviendrais que j’aurais vécu !! Et je serais fière d’avoir réussi à devenir vieille et d’amour traversé les épreuves du temps. ..
    Avec des si. …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s